Créateur de Jardins

jeudi 7 mars 2013

Une «cité aux fleurs» en Chine

L’agence néerlandaise de paysagistes West 8 a été chargée de réaménager en zone semi-habitée, semi-horticole un secteur de 20,5 km2 au sud de la mégalopole chinoise de Guangzhou (Canton).

Le territoire de delta situé entre les fleuves Huadi et Pearl, à 6 km du centre de Canton, en Chine, a conservé jusqu’à aujourd’hui une forte tradition horticole. Cependant, l’industrialisation du secteur causant des problèmes de pollution, et le manque de détermination du droit des sols menant au recul progressif de la nature, les autorités locales ont décidé de lancer un concours pour la conception d’un «plan d’urbanisme durable» sur ce secteur. Le plan porte sur 2050 hectares (20,5 km2), dont 450 hectares de zones humides, et propose un cadre de vie et de production horticole intégré à une gestion plus durable de l’eau.

Elaboré par l’agence néerlandaise de paysagistes West 8, lauréate le 8 février, le plan repose sur un nouveau système de gestion des eaux. En bordure extérieure, plusieurs points de collecte de l’eau, pour sa dépollution, épousent la géographie des fleuves, tandis qu’à l’intérieur, un maillage resserré de canaux aide à déterminer les usages des sols. Deux aires distinctes se dégagent : à l’ouest, les terres dédiées à l’horticulture ; à l’est, les terres promises à l’urbanisation, avec de nouveaux logements compacts de six étages en moyenne. L’eau, fil conducteur du projet, irrigue l’ensemble du site, par le biais des canaux, dont certains ouverts à la navigation de plaisance.

Village aux fleurs

Guangzhou a pour tradition de célébrer chaque année la venue du printemps par un marché aux fleurs attirant des millions de visiteurs. Le projet de West 8 incorpore un «village aux fleurs» sur l’île Huadi. Conçu suivant la trame des anciennes habitations rurales, il pourra servir, hors période de foire, de parc urbain, avec hôtels et restaurants. Ce village inclura pour partie la reconstruction de bâtiments historiques, qui seront utilisées pour exposer l’histoire de l’horticulture traditionnelle. Un nouvel édifice, intitulé « Palais des fleurs », visible depuis l’autoroute et les voies ferrées, servira de point de repère dans ce paysage réaménagé.
Milena Chessa et Aline Gillette | Source Le Moniteur - ABC Paysages - 07032013
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire